Prévention santé : le mois sans tabac arrive à grands pas

Et pourquoi 2019 ne serait-elle pas l’année où vous allez arrêter de fumer ?

Chaque année, novembre est le « mois sans tabac », voici, s’il vous fallait encore un petit coup de pouce quelques informations sur les méthodes et les bienfaits de l’arrêt du tabagisme.

1 - Arrêter de fumer : les méthodes

On peut décider d’arrêter seul, de suivre une méthode de sevrage et / ou de se faire aider par un professionnel : médecin traitant, pharmacien ou tabacologue (médecin, infirmière, sage-femme, psychologue) par exemple. Être accompagné et conseillé par un professionnel permet d’augmenter ses chances de réussite.

Différentes méthodes ont fait la preuve scientifique de leur efficacité et sont recommandées par la Haute Autorité de Santé (HAS) :

  • les méthodes de sevrage par substituts nicotiniques permettent de compenser tout ou partie de la nicotine que l’organisme est habitué à recevoir lorsqu’on fume. Les substituts diminuent les symptômes liés au manque physique de nicotine et les suppriment même souvent. Une prescription par un médecin ou une sage-femme permet d’être remboursé(e) de 50 à 150 euros par an  
  • les aides médicamenteuses, sur prescription d’un médecin, permettent également de faire face au manque ;
  • les thérapies comportementales et cognitives peuvent vous aider à modifier votre comportement à l’égard du tabac et sont fréquemment associées dans l’accompagnement à l’arrêt. En effet, la dépendance comportementale est toujours présente chez le fumeur, et il faudra trouver des comportements alternatifs.

D’autres méthodes existent, comme l’acupuncture, l’homéopathie ou l’hypnose, mais aucune ne fait l’objet d’un consensus scientifique sur ses résultats à long terme. Cependant des succès d’arrêt individuels ont été constatés chez des fumeurs. Ces méthodes peuvent aider à renforcer la motivation à l’arrêt du tabac et à faire le pas vers la décision d’arrêt.

La cigarette électronique peut aussi permettre d’arrêter de fumer, réduisant ainsi les risques pour la santé (absence de combustion, et de monoxyde de carbone).

2 - Quels sont les effets bénéfiques de l'arrêt de la consommation de tabac ?

L’arrêt du tabac a des effets bénéfiques immédiats :

  • une diminution du rythme cardiaque et de la tension artérielle en seulement vingt minutes,
  • une baisse de 50% du taux de monoxyde de carbone (CO) toutes les huit heures,
  • une amélioration des sensations de goût et l’odorat dès deux jours d’arrêt,
  • une diminution de l’essoufflement à partir de deux jours (disparition du CO dans le sang),
  • une amélioration de la capacité respiratoire avec réduction de la toux en trois à neuf mois,
  • et une baisse du risque de maladie liée à la cigarette : disparition du risque d’attaque cérébrale en un an, de crise cardiaque en deux ans et de cancer du poumon en dix à quinze ans.

Et surtout, n’oubliez pas, le meilleur moment pour arrêter de fumer est celui que vous avez choisi !
Auteurs : ARVERS Philippe (Dr – Médecin addictologue) • BRAHMY Charles (Dr – Médecin pneumologue)

Et surtout, n’oubliez pas, le meilleur moment pour arrêter de fumer est celui que vous avez choisi !

Dr ARVERS Philippe, Médecin addictologue - Dr BRAHMY Charles, Médecin pneumologue

territoria mutuelle
Siège social
18/20, avenue Léo Lagrange
CS 79650
79061 Niort cedex 9